produits_du_terroir_mediumLa mise en place de cet événement sportif est le fruit d’une volonté locale : la Commune de Sourdon. Elle souhaite, par le biais de cette nouvelle activité, élargir la portée du Marché de Saint Aubin qui a lieu, pour la quatorzième fois cette année, le premier week-end de mars. Contactés à la mi-novembre en 2015 par le Comité des fêtes, les membres de GRAVITY Running Expérience ont été rapidement séduits par l’idée d’organiser une course ludique en lien avec un projet social, culturel et gastronomique déjà existant. En effet, cette invitation à la mutualisation des compétences et des services de plusieurs associations et communes est clairement un enjeu d’actualité qui participe au rayonnement de notre territoire : Avre Luce Noye.

Notre association, qui évolue régulièrement sur ces terrains de jeux, propices aux activités physiques de pleine nature du fait de la diversité environnementale et des caractéristiques singulières du relief, a tout de suite envisagé la mise en place d’une course nature. Celle-ci vous permettra de découvrir la beauté et la richesse de ce secteur – notre épreuve se court en effet sur des sentiers et chemins suivant un itinéraire sécurisé au cœur d’un cadre naturel – tout en mêlant dépassement de soi et respect de l’environnement.

Au-delà de prendre le départ d’une simple course, nous vous proposons de participer à une expérience inédite lors de laquelle vos émotions et vos sens seront mis en éveil pour vous permettre de vivre, en immersion, un véritable voyage intérieur. Celui-ci empruntera les détours d’une mystérieuse histoire qui remonte à plusieurs siècles…

 

Nous vous souhaitons la bienvenue pour cette 3ème édition…et prenez garde à cette nuit si particulière…!

 

23515913_10212935825928723_19976302_nHistoire de La Bête de Saint Aubin

Cette mystérieuse histoire remonte à plusieurs siècles et se déroule en Picardie, dans le Nord de la France, sur une des nombreuses routes de campagne qui relient les petits villages du Val de Noye. Nous vous proposons de la découvrir à travers un circuit de 9km…

Un soir de pleine lune, un paysan marchait tranquillement le long de la Vallée de Saint-Aubin. Vers la fin de son périple, alors qu’il remontait de la Ferme d’Ainval pour se rendre au Château de La Faloise, un curieux bruit le tira de ses pensées. Scrutant alors les champs qui bordaient son chemin non loin des hauteurs de Sourdon, il crut d’abord qu’il s’agissait d’un chien : il l’appela, mais l’animal resta muet et immobile. Il se dit alors que cela devait être un rapace ou un rongeur qui passait par là.

Négligeant ce détail, il continua sa route ; jusqu’au moment où, en bas de la côte, il entendit de nouveaux bruits provenant des hautes herbes. Il eut dès lors la désagréable sensation d’être entouré, suivi, et les étranges sons prenaient la forme de sinistres halètements à mesure qu’ils se rapprochaient, venant tantôt de la gauche, tantôt de la droite. Il hésita puis décida de s’arrêter à la Chapelle de Saint Aubin pour s’y mettre à l’abri, mais il y trouva porte close, seul un feu laissé à l’abandon maintenait un petit halo de lumière. Craignant alors pour sa vie et dans l’espoir fou de se rassurer, il interpella à nouveau son poursuivant mais sa voix se perdit, encore une fois, dans la nuit et resta sans réponse.23484646_10212935826288732_609729815_o

Il décida tout de même de poursuivre sa route le long des arbres, accélérant le pas et regardant sans cesse autour de lui. Puis, soudain, derrière le gué, il crut apercevoir une bête qui se tenait immobile, la tête basse et les yeux éclairés d’une étrange lueur dirigée vers le pauvre homme. Emporté par la peur, il se munit alors d’un bâton. La mystérieuse créature se rapprocha et se mit à tourner rapidement autour de lui, passant entre ses jambes mais sans pour autant le faire vaciller. Il tenta de frapper ce qui lui semblait être un animal afin de l’assommer, mais la bête évitait facilement ses coups et poursuivait son drôle de manège.

Terrifié, le pauvre homme finit par lâcher son bâton et prendre ses jambes à son cou. Dans sa course éperdue, il trébucha sur des racines et glissa plusieurs fois, poussant des cris d’effroi à chaque regard porté en arrière : la créature le talonnait.

A l’entrée du village de Sourdon, le paysan exténué remarqua avec stupéfaction que la bête qui l’avait suivi se transformait peu à peu en être humain. Il n’était alors pas au bout de ses surprises : à peine la transformation terminée, l’inconnu passa aux cotés de notre voyageur puis, en une fraction de seconde, disparut à l’autre bout du village. Le paysan ne comprit jamais ce qui lui était arrivé ni qui était cet être mystérieux…

Depuis, la bête de Saint Aubin est devenue une légende. S’agissait-il d’un vilain tour d’une créature démoniaque ? Ou bien était-ce un loup-garou ? Peut-être avez-vous également, un jour, entendu des bruits étranges, en pleine nature, à la tombée de la nuit. Dans ce cas, vous savez comme nous que le mystère reste entier… Et dans le cas contraire, restez vigilants : vous pourriez bien être le prochain à croiser la route de la bête…